Notre premier container des Etats Unis vient d’arrivé à Madagascar… enfin

Chargé à New York en Juillet

Le container arrive à Tamatave (port principale de Madagascar) après plus 6 mois de voyage maritime.

Les tribulations d’une opération humanitaire dues à la désorganisation mondiale du trafic maritime.

 

Saint Paul Minesota USA

 

350.000 repas sont chargés sur camion

 

et l’aventure de l’envoie de cette aide alimentaire commence

Nous vous proposons de la suivre …ici…

Le premier bateau, le “Navio Constellation avait chargé à New York pour destination Mundra (INDE)

 

puis il a déchargé le container au port de Mundra en Inde

Port de Mundra

Réembarqué sur le ss Mombasa Express (pas de photo du bateau) pour destination le Port de Jebel Ali (Dubaï)

Port de Jebel Ali (Dubaï)

Puis réembarqué à bord du SS KUMASI à destination de Longoni (MAYOTTE)

Puis réembarqué de nouveau sur un plus petit bateau le ss KIARA pour faire du cabotage jusqu’à aujourd’hui en rejoignant finalement Tamatave (Toamasina) à Madagascar.

Enfin arrivé à Tamatave (TOAMASINA)

La crise du fret maritime est effroyable. Les délais sont énormes et les coûts s’envolent.

Nous apportons plus de 350.000 repas pour le Sud de Madagascar. Aujourd’hui avec cet envoie.

Que pourrons nous faire en 2022 ?

Cela dépend de vous !

 

Les camions sont au Port près à charger ces repas

pour les délivrer au Foyer de Tanjomoha du Père Emeric

 

 

A Madagascar, un million de victimes de la première famine climatique

Dans le sud de l’île, où plus de neuf personnes sur dix vivent sous le seuil de pauvreté, une sécheresse historique, aggravée par la crise climatique mondiale, fait des ravages. Amnesty International tire la sonnette d’alarme.

L’inflation alimentaire s’invite à la table du monde entier

Les cours des matières premières agricoles s’envolent. Les ménages les plus fragiles, frappés par la crise sanitaire, voient leur budget alimentaire exploser. Les agrocarburants font grimper les prix des huiles végétales.
 
Les cours du blé à Paris ont dépassé la barre des 300 euros la tonne, enregistrant au passage un nouveau record historique. (François HENRY/REA)
Par Étienne Goetz
Publié le 8 déc. 2021 à 7:28Mis à jour le 8 déc. 2021 à 7:29
La facture alimentaire continue de s’alourdir partout sur la planète. L’indice des prix des denrées de base de l’organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) poursuit son ascension. Il est désormais à un cheveu de son record historique de février 2011 (137,6 points). En novembre, l’indice, qui représente le panier moyen du consommateur, s’est renchéri de 1,2 %. Il cote désormais à 134,4 points, du jamais vu depuis juin 2011 . L’indice de la FAO avait atteint des niveaux comparables en 2007-2008, période marquée par d’importantes émeutes de la faim en Afrique.
« L’insécurité alimentaire s’amplifie dans le monde », constate Sébastien Abis, directeur du club Déméter et chercheur à l’IRIS. « La baisse de l’activité liée à la pandémie a entraîné des pertes importantes de revenus pour les populations. En parallèle, l’inflation alimentaire s’est accélérée car les chaînes logistiques ont déraillé. » Cette double peine frappe avant tout les pays émergents, où l’alimentation peut représenter plus de la moitié du budget des ménages.

 

https://www.liberation.fr/international/afrique/a-madagascar-un-million-de-victimes-de-la-premiere-famine-climatique-20211027_HNP7SRMXGBAX7IKOXEZX3NEIYI/

 

AIDEZ NOUS A LES AIDER

 

Patrick Adam de Villiers

Faire un don

Facebook Iconfacebook like buttonYouTube IconTwitter Icontwitter follow button